RDC : le PAM cherche 557 millions USD pour combattre la faim à l’Est du pays

Le PAM a lancé vendredi 28 juillet, un appel à mobilisation des fonds évalués à 557 millions de dollars américains pour apporter de l'aide alimentaire aux populations meurtries de l'Est de la RDC.
Camion de ravitaillement de PAM.© PAM

Le Programme alimentaire mondial (PAM) lance un appel pour mobiliser 557 millions USD afin de répondre aux besoins d’assistance alimentaire les plus urgents dans l’Est de la RDC pour la période d’août à décembre 2023.

Le PAM a lancé cet appel dans un communiqué rendu public vendredi 28 juillet.

Les trois provinces visées sont particulièrement : l’Ituri, le Nord Kivu et le Sud-Kivu.

En RDC, 6,7 millions de personnes sont déplacées et 80% d’entre elles connaissent une crise aiguë de la faim et de la malnutrition qui ne cesse de s’aggraver.

« Dans l’Est du pays, une région en proie aux conflits et à l’insécurité, la situation est particulièrement désastreuse, affectant non seulement les personnes déplacées, mais aussi une grande partie de la population. Les ressources manquent cruellement pour répondre aux besoins humanitaires extrêmement importants dans cette partie du pays », indique le communiqué.

Selon cette agence onusienne, 3,6 millions de personnes dans l’Est de la RDC ont besoin de l’aide du PAM.

Compte tenu des ressources actuelles, le PAM donne la priorité à l’aide en espèces en juillet, août et septembre de cette année. Ainsi, chaque mois, il cible 1,6 million de personnes bénéficiant d’une aide en espèces, précise le communiqué.

Dans le cadre de son plan d’intensification, des opérations, le PAM vise à augmenter progressivement le nombre de personnes bénéficiant d’une aide alimentaire et d’une aide en espèces au cours des six prochains mois. Avec les ressources actuelles, l’agence a déjà du mal à répondre aux besoins des 1,6 million de personnes qu’il cible chaque mois jusqu’en septembre.

Si le PAM ne reçoit pas de ressources supplémentaires, il sera contraint de réduire considérablement le nombre de personnes qu’il peut aider à partir d’octobre. C’est pourquoi cette agence onusienne a besoin des ressources prévisibles et flexibles nécessaires pour répondre à l’évolution rapide des besoins.

Les plus lus

Sur le même thème