Kinshasa : L’ONG CAFCO sensibilise sur les lois favorables à l’entrepreneuriat des femmes

Le CAFCO a organisé samedi 08 juillet, une caravane motorisée à Kinshasa dans le cadre du projet de reforme et dissémination des lois favorables aux droits de la femme et entreprenariat féminin.
Les femmes membres de CAFCO et d’autres participants à la caravane motorisée de CAFCO à Kinshasa, samedi 08 juillet.Ph/ CAFCO

Le Cadre permanent de concertation de la femme congolaise (CAFCO) a organisé, samedi 8 juillet, une caravane motorisée de sensibilisation de la population sur des textes favorables à l’entrepreneuriat féminin.

D’après Honorine Bokashanga, membre fondateur de CAFCO, les femmes Congolaises devraient s’investir non seulement dans la quête du travail mais également, dans la formalisation de leurs activités.

« CAFCO a compris qu’il ne faudrait pas que nous soyons toujours dans nos bureaux.Il faut descendre aussi auprès de nos bases respectives. Les femmes doivent savoir formaliser leurs entreprises respectives.Il ne faut pas qu’elles soient toujours dans l’informel. Elles doivent aller auprès du guichet unique de création d’entreprise publique pour déclarer leurs entreprises.Nous voulons que tout soit formaliser », recommande Honorine Bakashanga.

Elle invite les femmes a résister et dénoncer l’harcèlement sexuel dans les milieux professionnels pour leur développement.

CAFCO a rappelé aux femmes mariées qu’elles n’ont pas besoin d’autorisation maritale pour travailler; mais qu’elles peuvent néanmoins informer leurs maris de leurs projets et occupations professionnelles.

La caravane motorisée partie de la Place des évolués dans la commune de la Gombe, avait parcouru les communes de Kintambo, Ngaliema et Bandalungwa.
Le point de chute était le marché de Bayaka dans la commune de Ngiri-Ngiri.

Cette caravane était organisée dans le cadre du projet de reforme et dissémination des lois favorables aux droits de la femme et entreprenariat féminin que mène le CAFCO avec le soutien de l’agence ONU-FEMMES de Nations-Unies.

Les plus lus

Sur le même thème