RDC : Les verdicts de la cour constitutionnelle sur les contentieux électoraux de la présidentielle prochaine attendus le 30 octobre

La cour constitutionnelle siégeant en matière de contentieux électoraux a au cours d’une l’audience vendredi 27 octobre, traité onze dossiers de candidatures à la présidentielle 2023. Le ministère public a demandé le rejet de la requête de Seth Kikuni visant l’invalidation de la candidature de Félix Tshisekedi. Il a relevé primo que cette requête a […]
Juge de la cour constitutionnelle prêtant serment devant le Chef de l’État

La cour constitutionnelle siégeant en matière de contentieux électoraux a au cours d’une l’audience vendredi 27 octobre, traité onze dossiers de candidatures à la présidentielle 2023.

Le ministère public a demandé le rejet de la requête de Seth Kikuni visant l’invalidation de la candidature de Félix Tshisekedi.

Il a relevé primo que cette requête a été déposée au delà de 48 heures après la publication de la liste des candidatures provisoires à l’élection présidentielle contrairement aux prescrits de la loi électorale.

Le Procureur Général a secundo relevé « l’absence des pièces à conviction » de la part de la partie accusatrice.

Le Procureur général a ainsi demandé à la Cour constitutionnelle de déclarer la requête de Seth Kikuni « irrecevable soit non fondée », si elle la déclarait recevable pour plusieurs irrégularités.

De son côté, Noël Tshiani a indiqué devant la presse après l’audience de ce vendredi, avoir produit des pièces qui sont «de notoriété publique prouvant que Moïse Katumbi détiendrait une autre nationalité».

Les avocats de Moïse Katumbi, réfutent ces accusations attestant que le certificat de nationalité congolaise de leur client est bel et bien authes

Plusieurs autres requêtes ont été également examinés.

La haute cour a pris les onze affaires sous examen en délibéré.Elle promet de rendre son verdict lundi 30 octobre.

Les plus lus

Sur le même thème