RDC : Honorable Mahindo Elombote encourage les femmes à voter pour les femmes aux législatives prochaines

La Députée Nationale Mahindo Elombote salue tout de même la légère augmentation du nombre de femmes candidates aux législatives nationales. Elle recense les obstacles à l'émergence des femmes en politique dans le pays et encourage les femmes Congolaises à voter pour les candidates députés nationales car, explique t-elle, les femmes sont autant leaders que les hommes.
La Députée Nationale Mahindo Elombote Scholastique Victoire, à sa résidence à Kinshasa, le 13 septembre 2023.© www.lexpressif.com/ Francis MBALA

Les obstacles à l’émergence des femmes en politique sur l’échiquier national en RDC

La Députée Nationale Mahindo Elombote Scholastique Victoire a identifié plusieurs causes qui defavorisent l’émergence des femmes en politique en République Démocratique du Congo.
Elle a énuméré ces facteurs dans une exclusivité accordée à notre rédaction la semaine dernière en réaction au faible taux des femmes candidates aux législatives de décembre prochain.Les femmes Congolaises candidates à ces élections représentent seulement 17 % des compétiteurs pour l’ensemble du pays;  alors qu’elles représentent seulement 10,3 % des élus à l’Assemblée Nationale.

« 17 % des femmes candidates aux législatives nationales ce n’est pas beaucoup, mais par rapport aux élections passées, il y a quand même une progression positive, car la fois passée nous étions à 11%.», relativise Honorable Mahindo qui attribue ce léger progrès à la nouvelle loi électorale qui dispense  du paiement de caution de dépôt, les listes des candidats ayant 50% de femmes.
« Si aujourd’hui nous avons toujours un faible taux des candidates c’est parce que les femmes généralement dans des partis politiques ce n’est pas elles qui sont leaders de ces partis politiques.Les chef des partis politiques peuvent décider de qui il faut envoyer aux législatives nationales ou provinciales.», estime l’Honorable Mahindo avant de passer en revue la liste non exhaustive d’autres barrières au progrès des femmes en politique dans un pays de plus de 50% de femmes.
«Aussi vous savez les élections demandent des gros moyens.La plupart des femmes ne sont pas assez autonomes pour avoir plus de moyen financier que tout cela demande pour organiser des états majors et tout.
La troisième raison ça peut aussi être des questions liées à notre culture.Même si légalement, il n’y a plus de discrimination à ce qui concerne les femmes mariées, cette discrimination continue toujours à exister.Il y a des hommes qui n’acceptent pas que leurs femmes puissent aller dans le monde politique. Parce que les rumeurs disent que les femmes qui sont dans le monde politique se meconduisent.
En outre les femmes elles mêmes ne veulent pas toujours prendre les risques faute de moyen.Alors que pour l’homme même si il n’a que 15 % de chance, il ose toujours aller espérant faire mieux dans l’avenir»,
ajoute la députée.

Les femmes doivent voter pour les femmes car les femmes sont des leaders autant que les hommes

Honorable Mahindo espère en la sensibilisation des femmes en vue de voter pour d’autres femmes aux élections de décembre prochain.D’après elle, cette sensibilité est crédo pour faire élire en masse ce miniscule nombre des candidates aux législatives nationales afin d’éviter l’effondrement catastrophique de la représentativité des femmes à la législature prochaine.

«On va continuer à nous battre.Mais surtout à sensibiliser les femmes afin qu’elles puissent avoir confiance en elles-mêmes et qu’elles puissent avoir confiance aux autres femmes.Nous avons tout ce qui est possible, tout ce qu’il faut pour pouvoir diriger, pour pouvoir orienter, pour pouvoir conduire.Nous sommes des leaders autant que les hommes.Il faut que nos sœurs puissent avoir confiance en nous.Les femmes peuvent apporter tout une différence», conclut-elle.

Les plus lus

Sur le même thème