RDC : après 2018, Marie José Ifoku encore dans la course à la magistrature suprême

La Présidente de l’Alliance des Élites pour un Nouveau Congo (AeNC), Marie-Josée Ifoku a déposé jeudi 05 octobre, sa candidature à l’élection présidentielle du décembre prochain. C’est la première candidature féminine enregistrée  par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) contre douze dossiers déposés par les hommes à trois jours de la clôture de cette opération.L’unique […]
Assise à la table en face, Marie José Ifoku remplissait les documents pour le dépôt de sa candidature à la présidentielle de décembre prochain, jeudi 05 octobre 2023 à la CENI.© CENI.

La Présidente de l’Alliance des Élites pour un Nouveau Congo (AeNC), Marie-Josée Ifoku a déposé jeudi 05 octobre, sa candidature à l’élection présidentielle du décembre prochain.

C’est la première candidature féminine enregistrée  par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) contre douze dossiers déposés par les hommes à trois jours de la clôture de cette opération.
L’unique femme candidate à la présidentielle de 2018 compte servir en cas de son élection à la magistrature suprême, avec un programme axé sur la lutte contre toutes les pratiques néfastes afin de développer le pays.

Marie José Ifoku devant la presse après le dépôt de sa candidature jeudi 05 octobre 2023.

« Malheureusement, l’esprit de prédation qui nous a donné naissance persiste à travers nos dirigeants depuis l’indépendance jusqu’à ce jour. Il semble que le peuple congolais soit perçu comme une proie par ceux qui sont au pouvoir. Notre objectif est de mettre fin à ce système en proposant notre vision de la Kombolisation ( nettoyage en français). Nous portons une vision claire susceptible de générer un véritable changement. Nous aspirons à la renaissance du Congo, et c’est en tant que femme que je pense être capable de le réaliser », déclare madame Marie José Ifoku appelant le peuple congolais au soutien de sa candidature.

Plaidoyer pour l’organisation de bonnes élections

Dans un entretien avec le Président de la CENI ce jeudi à l’occasion du dépôt de sa candidature, Marie José Ifoku a exhorté Denis Kadima à organiser des élections libres, transparentes, crédibles et inclusives.Cela devrait passer par un assainissement interne de la commission électorale nationale indépendante estime la Présidente de l’Alliance des Élites pour un Nouveau Congo.

« Nous avons eu l’opportunité de rencontrer le président de la CENI, Denis Kadima. Nous avons entendu de nombreux éloges à son sujet. Je lui ai même exprimé mon soutien en lui disant qu’il est primordial de faire un nettoyage en profondeur au sein de la CENI, car nous aspirons à des élections véritablement transparentes. Je lui ai offert même mon balai. Après trois cycles électoraux marqués par des crises de légitimité, j’ose espérer que cette fois-ci, les choses se dérouleront conformément aux normes requises, et que les résultats seront publiés bureau de vote par bureau de vote », rapporte Marie José Ifoku.

Les plus lus

Sur le même thème