Dennis Francis plaide pour «une action concertée et ambitieuse» contre la pauvreté et la malnutrition dans le monde

Le Président de l’Assemblée Générale des Nations Unies déclare qu’en dépit des engagements, 1,2 milliard de personnes vivaient toujours dans la pauvreté en 2022 et qu’environ 8% de la population mondiale, soit 680 millions de personnes, seraient toujours confrontées à la faim d’ici la fin de la décennie. C’était à l’ouverture du Sommet des ODD au […]

Le Président de l’Assemblée Générale des Nations Unies déclare qu’en dépit des engagements, 1,2 milliard de personnes vivaient toujours dans la pauvreté en 2022 et qu’environ 8% de la population mondiale, soit 680 millions de personnes, seraient toujours confrontées à la faim d’ici la fin de la décennie.

C’était à l’ouverture du Sommet des ODD au siège de l’ONU à New York, lundi 18 septembre.

Dennis Francis appelle la communauté internationale à agir dans l’unisson d’efforts pour faire reculer la pauvreté et la malnutrition dans le monde d’ici à 2030

« Grâce à une action concertée et ambitieuse, il est encore possible que, d’ici 2030, nous puissions sortir 124 millions de personnes supplémentaires de la pauvreté et réduire de quelque 113 millions le nombre de personnes souffrant de malnutrition  », a déclaré le Président de l’Assemblée Générale des Nations-Unies.

Engagements mondiaux et nationaux

Plus de 100 pays doivent présenter des engagements nationaux en faveur de la transformation des ODD incluant les transitions prioritaires et les domaines d’investissement, établissant des références nationales pour réduire la pauvreté et les inégalités d’ici 2027 et renforçant les cadres institutionnels pour soutenir les progrès des ODD.

En plus de ces engagements nationaux, les pays développés et les autres pays qui en ont la capacité doivent prendre des engagements mondiaux individuels en s’appuyant sur la proposition du Secrétaire général d’une relance les ODD et des moyens de mise en œuvre plus larges, tels que respecter les engagements en matière d’aide publique au développement, suspendre le paiement de la dette, et convenir de mécanismes de financement innovants.

Week-end d’action ODD

Les ODD ne peuvent pas être réalisés seulement par les gouvernements. Le week-end d’action ODD, les 16 et 17 septembre, a donné l’occasion à plus de 3.000 personnes de tous les secteurs de la société de présenter leurs engagements pour accélérer les progrès vers les ODD. La Journée de mobilisation des ODD du samedi 16 septembre a vu les entreprises, la société civile, la science, les autorités locales et les jeunes apporter des contributions significatives à la mise en œuvre des ODD.

La Journée d’accélération des ODD du 17 septembre a mis en lumière les initiatives des Nations Unies à fort impact qui montrent que la transformation est possible et contribueront à donner une dynamique d’action sur le terrain dans les années à venir. Les initiatives se concentrent sur six transitions majeures qui favoriseront les progrès dans la réalisation des ODD : protection sociale ; énergie ; éducation ; systèmes alimentaires ; transformation numérique ; biodiversité et nature, soutenues par un financement accru et d’autres soutiens, ainsi que par des actions visant à faire progresser l’égalité des sexes.

Les plus lus

Sur le même thème