Conflits Israélo-palestiniens : au moins 200.000 Palestiniens déplacés à l’intérieur de la bande de Gaza, d’alarme l’ONU

Le nombre de personnes déplacées s’est considérablement accru dans la bande de Gaza lundi, ont indiqué mardi des agences humanitaires des Nations Unies, qui restent extrêmement alarmées par ces événements qui s’aggravent rapidement. Selon la Coordinatrice humanitaire de l’ONU pour les Territoires palestiniens occupés, au moins 200.000 des 2,2 millions d’habitants de gaza ont été […]
Image d’illustration © RFI

Le nombre de personnes déplacées s’est considérablement accru dans la bande de Gaza lundi, ont indiqué mardi des agences humanitaires des Nations Unies, qui restent extrêmement alarmées par ces événements qui s’aggravent rapidement.

Selon la Coordinatrice humanitaire de l’ONU pour les Territoires palestiniens occupés, au moins 200.000 des 2,2 millions d’habitants de gaza ont été déplacés « après avoir fui par crainte pour leur vie ou parce que leurs maisons ont été détruites par des frappes aériennes ».

« La plupart d’entre eux se réfugient dans les écoles de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA), dont au moins deux ont déjà été endommagées par les frappes aériennes dans la région », a dit dans un communiqué Lynn Hastings, relevant que le nombre de personnes touchées par les hostilités ne peut qu’augmenter.

Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), le nombre de personnes déplacées représente le nombre le plus élevé de personnes déplacées depuis l’escalade des hostilités de 50 jours en 2014, qui a été l’escalade la plus meurtrière enregistrée à Gaza depuis 1967.

Les plus lus

Sur le même thème