À N’djamena : les Tchadiens s’accordent pour une transition pacifique

Dans le communiqué final sanctionnant les travaux de deux jours à N'djamena mercredi 19 juillet sous la facilitation de l'émissaire de CEEAC Félix Tshisekedi, les parties prenantes au processus de transition politique au Tchad s'accordent pour travailler ensemble en vue de renforcer le caractère inclusif du cadre de concertation politique issu du dialogue de réconciliation nationale.
À gauche, Félix Tshisekedi facilitateur de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) dans la crise politique tchadienne et Mahamat Idriss Deby, Chef de l’État Tchadien lors de la conférence de presse commune de conclusion des travaux, mercredi 19 juillet 2023 à N’Djamena.© PRÉSIDENCE RDC

Le Chef de l’Etat Congolais Félix Tshisekedi, facilitateur de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) dans la crise politique tchadienne, a bouclé sa mission au Tchad ce mercredi 19 juillet.

Au terme des consultations qu’il a menées pendant deux jours avec les parties prenantes au processus de transition de ce pays, le Président Félix Tshisekedi a de nouveau rencontré en tête-à-tête son homologue, le Président Mahamat Idriss Deby.

D’après le communiqué final sanctionnant les travaux, les différents acteurs socio-politiques s’accordent notamment à travailler ensemble pour une plus grande inclusivité du processus de transition en prêtant une oreille attentive aux revendications des partis politiques, des mouvements politico-militaires, des organisations de la société civile et des confessions religieuses restés jusque-là en dehors dudit processus.

« Je n’ai trouvé aucun Tchadien hostile aux avancées réalisées. Tous ceux que j’ai rencontrés sont pour la reconstruction, le progrès, la réconciliation et l’unité du Tchad. C’est rassurant et encourageant pour nous qui accompagnons ce pays », a déclaré le Président Tshisekedi lors d’un point de presse au Palais présidentiel tchadien.
« Je repars plein d’espoir d’une solution pacifique et heureuse pour ce peuple frère », a-t-il rajouté.

Dans le cadre de son mandat de facilitateur, le Chef de l’Etat congolais va maintenir les contacts avec toutes les parties prenantes tchadiennes dans la perspective d’une transition inclusive, consensuelle et apaisée. Il fera par ailleurs un plaidoyer auprès de la communauté internationale pour appuyer techniquement et financièrement le processus électoral et les efforts de la transition pour la paix, la sécurité ainsi que l’aide humanitaire.

« Je ne suis pas exempt de problème. Mon pays est aussi victime d’agression barbare et de tentatives de déstabilisation de tout genre. Mais au nom de l’amour que j’ai pour mon pays et l’Afrique que je voudrais voir en paix et stables, j’ai accepté avec honneur cette mission », a précisé le Chef de l’État.

Pour sa part, le Chef de l’Etat tchadien Mahamat Idriss Deby a remercié le Président Tshisekedi pour « les efforts consentis pour le Tchad depuis le début de la transition ». « Malgré vos difficultés, vous avez tenu vos engagements et mené la mission que vous ont confié vos pairs de la CEEAC », lui a-t-il dit. « Que Dieu vous aide à ramener la paix dans votre grand et beau pays », a-t-il conclu.

Les prochaines échéances au Tchad sont : un référendum constitutionnel en décembre 2023 et des élections générales pour octobre 2024.

Les plus lus

Sur le même thème