RDC : des recommandations pour réduire les risques des catastrophes naturelles dans le pays

Les participants à l’atelier de validation de la stratégie nationale de réduction de risques de catastrophes naturelles ont au terme de trois jours de ces travaux jeudi 28 septembre à Kinshasa, suggéré une série de mesures pour prévenir des catastrophes naturelles en République Démocratique du Congo. Au nombre de ces recommandations, les participants ont suggéré […]

Les participants à l’atelier de validation de la stratégie nationale de réduction de risques de catastrophes naturelles ont au terme de trois jours de ces travaux jeudi 28 septembre à Kinshasa, suggéré une série de mesures pour prévenir des catastrophes naturelles en République Démocratique du Congo.

Au nombre de ces recommandations, les participants ont suggéré notamment de :

– Doter le pays d’une loi organique sur la réduction de risques de catastrophes avec clarification de l’encrage institutionnel et des modalités de financement ;

– Investir dans le renforcement des capacités nationales pour la réduction de risques de catastrophes ;

– Assurer le suivi des actions identifiées dans les principaux secteurs justifiant des risques majeurs de catastrophes et la mobilisation des ressources partant du principe « destructeur-réparateur » ;

– Mobiliser les ressources pour pré positionner l’équipe d’urgence en vue d’améliorer la promptitude et l’efficacité des réponses aux catastrophes ;

– Renforcer les mécanismes d’intervention pour répondre aux besoins des communautés affectées par les catastrophes et situations d’urgence et faciliter leur résilience.

Le Ministre des Affaires Sociales, Actions Humanitaires et Solidarité Nationale initiateur de cet atelier a plaidé pour l’accompagnement du Gouvernement congolais dans la mise en œuvre des recommandations formulées, en termes de financement.

« (…) La revue des questions de financement a montré la nécessité de projeter la mise en œuvre de cette stratégie avec les réformes en cours dans le domaine des finances publiques, qui vise la rationalisation des dépenses et la gestion transparente des ressources avec des résultats tangibles », a plaidé Modeste Mutinga Mutuishayi.

Le Ministre de l’intérieur qui a présidé la cérémonie de clôture de ces assises a déclaré que cet atelier était tombé à point nommé car, son Ministère étant en train de travailler sur la question de la protection de la population face aux catastrophes.

« Ces trois jours ont permis de mettre en place un cadre institutionnel à la base d’un système d’alerte précoce, en vue de maîtriser les risques et les catastrophes, en ce moment où la République démocratique du Congo est plus que confrontée à plusieurs défis. Cet atelier survient pendant que mon Ministère est en plein déploiement dans ce domaine. En effet, je profite de l’occasion pour (…) informer que sur instruction de Son Excellence, Monsieur le Président de la République, Chef de l’État, lors de 119ème réunion du Conseil des Ministres, j’ai eu le privilège d’instituer une Commission interministérielle pour circonscrire et poser les bases d’un cadre normatif sur la protection civile», a déclaré Peter Kazadi Kankonde.

Les plus lus

Sur le même thème