Kinshasa : assainissement et économie de déchets à l’honneur en marge de la journée mondiale de nettoyage

L’entreprise Ok Plast, le ministère de l’environnement, l’ambassade de Pays-Bas à Kinshasa et d’autres partenaires ont organisé samedi 16 septembre à Kinshasa, une opération de ramassage et achat de déchets plastique.C’était en marge de la journée mondiale de nettoyage célébrée le 16 septembre de chaque année. Parti du rond point SOCIMAT dans la commune de […]

L’entreprise Ok Plast, le ministère de l’environnement, l’ambassade de Pays-Bas à Kinshasa et d’autres partenaires ont organisé samedi 16 septembre à Kinshasa, une opération de ramassage et achat de déchets plastique.
C’était en marge de la journée mondiale de nettoyage célébrée le 16 septembre de chaque année.

Parti du rond point SOCIMAT dans la commune de la Gombe en passant par la Gare centrale, la commune de Limete et Kisenso, le cortège d’entrepreneurs, acteurs sociopolitique et diplomatique ont ramassé plusieurs tonnes de déchets qui jonchent les artères de la capitale congolaise pour assainir la ville.

Les cadres de l’usine Kintoko de l’entreprise Ok plast, des journalistes, l’Ambassadeur de Pays- Bas, le Secrétaire Général à l’Environnement, quelques bourgmestres notamment ceux de la Gombe, Limete, Kisenso, Ngaba, et Masina étaient de la partie.

Le Directeur Général de l’Agence Maximedias, agence conseil de Kintoko Plast a déclaré que l’activité du weekend est une manière d’appeler la population à adopter les écogestes.

« Les écogestes sont des gestes que l’on pose au quotidien chez soi : on doit trier les ordures. Comme vous le savez la ville de Kinshasa produit 10 000 tonnes d’ordures ménagères par jour et là dedans 40% sont constitués de sachets plastiques et autres bouteilles en plastique. 40% autres sont constitués des matières organiques et autres. Enfin, 20% des autres métaux. », a expliqué Jérôme Sekana.

Il appelle les milliers de jeunes désœuvrés de Kinshasa à ramasser régulièrement les déchets et les vendre à l’usine Kintoko pour se faire des revenus

« De Socimat jusqu’à la gare centrale, nous avons ramassé une vingtaine de sacs de plastiques de 100kg. C’est pour vous dire qu’il y a beaucoup de bouteilles en plastique abandonnées dans la nature alors que ces bouteilles constituent une source de revenus.
Nous demandons à tous les jeunes de ramasser ces bouteilles et de venir nous les revendre. Nous avons des containers disséminés à travers la ville. Nous allons ajouter d’autres et nous sommes en train de construire un autre centre de comptage. Nous voulons que le recyclage se porte bien et que cela commence dans nos foyers en posant des écogestes. »,
a ajouté Jérôme Sekana.

L’entreprise Ok plast a acheté publiquement quelques sacs de déchets au cours de cette marche pour encourager les Kinois d’assainir la ville et se faire de revenus pour la survie.
Les bourgmestres de Limete, Gombe et Kisenso présents à l’activité ont également appelé les habitants de leurs entités à plus d’actions d’assainissement de leurs milieux.

Les plus lus

Sur le même thème