Accroissement du prix du baril de pétrole de 0,68% sur le marché international indique la BCC

La note de conjoncture économique de la Banque centrale du Congo indique de cette semaine que le prix du baril de pétrole s’est accru de 0,68% sur le marché international, la semaine du 29 décembre 2023 au 5janvier 2024, se situant à 78,16 contre 77,63 de dollars américains la semaine d’avant. « Au 04 janvier […]

La note de conjoncture économique de la Banque centrale du Congo indique de cette semaine que le prix du baril de pétrole s’est accru de 0,68% sur le marché international, la semaine du 29 décembre 2023 au 5janvier 2024, se situant à 78,16 contre 77,63 de dollars américains la semaine d’avant.

« Au 04 janvier 2024, le prix du baril de pétrole s’est accru de 0,68 %, d’une semaine à l’autre, se fixant à78,16 dollars américains, sur fond de tensions au Moyen-Orient et des craintes d’une escalade qui pourrait provoquer des ruptures d’approvisionnement », renseigne la BCC.

L’institution informe par ailleurs que la tonne du cuivre s’est établie à 8.428,50 de dollars américains, enregistrant une baisse de 2,60 %. Le prix de la tonne du cobalt s’est maintenu à 32.750,38 de dollars américains, soit son niveau depuis un mois. Le cours de l’or a reculé de 2,04 %, s’établissant à 2.044,99 de dollars américains. « Les prix du riz, du blé et du maïs se sont repliés respectivement de 0,91 %, 1,99 % et 1,54 %, se situant à 382,56 de dollars américains, 226,88 de dollars américains et 171,36 de dollars américains la tonne », a affirmé la note, soulignant que cette diminution est imputable, notamment à la surabondance de l’offre en provenance de la Russie.

Progression du volume des échanges congolais avec le monde en 2023

A fin novembre 2023, le volume des échanges entre la RDC et le reste du monde a progressé de 6,87 % par rapport à la période correspondante de 2022. La Balance commerciale a affiché un excédent de 3.153,96 millions de dollars américains contre 3.146,26 millions enregistré à fin novembre 2022. Rapproché au PIB, cet excédent représente 4,60% contre 4,78% en 2022.

« Cette évolution tient essentiellement de la hausse plus prononcée des importations par rapport à celle des exportations, d’une année à l’autre. En effet, les exportations ont augmenté de 6,47%, tandis que les importations ont grimpé de 7,32 % », renchérit la Banque Centrale du Congo.

Les plus lus

Sur le même thème