RDC : L’inauguration du Débarcadère Intégré prévue le 24 juin à Kinshasa en marge de la journée mondiale du poisson 2023

«Pêche et aquaculture pour la souveraineté nationale», c’est le thème autour duquel sera commémoré la 56 ème journée mondiale du poisson en République Démocratique du Congo samedi 24 juin 2023. Doté d’un potentiel halieutique important, le gouvernement de la RDC a décidé de rattraper son retard dans le domaine depuis quelques années mais sans engager […]

«Pêche et aquaculture pour la souveraineté nationale», c’est le thème autour duquel sera commémoré la 56 ème journée mondiale du poisson en République Démocratique du Congo samedi 24 juin 2023.

Doté d’un potentiel halieutique important, le gouvernement de la RDC a décidé de rattraper son retard dans le domaine depuis quelques années mais sans engager des actions concrètes pour y arriver.

D’après FAO, les potentialités halieutiques de la RDC sont estimées à plus de 707 000 tonnes/an, dont 8 000 tonnes/an sur le littoral maritime. Ainsi, le potentiel de la côte maritime en poissons exploitables par an, ne représente que 1 pour cent du potentiel halieutique national.

La production halieutique totale actuelle est attribuée à 240 000 tonnes/an et la disponibilité moyenne annuelle est donc de 5,71 kg par habitant, ce qui est nettement faible à la consommation mondiale moyenne de poisson qui est estimée par la FAO à 20 kg .

Ainsi, pour pour satisfaire sa demande en poissons, la République Démocratique du Congo importer 200 000 T des poissons par an dont les célèbres poissons chinchards communément appelés par les congolais « Thomson » ou «Mpiodi» accessibles à toutes les bourses alors que le besoin en poissons est estimé à 450 000 T par an.
La pêche reste une activité de survie pour la population qui ne gagne que de quoi survivre. Or, si cette filière est organisée et modernisée, la pêche peut satisfaire le besoin local en poissons et générer des devises en vendant les surplus à l’étranger.

Pour inverser la tendance négative, le Ministre de pêche et élevage, Adrien Bokele avait en décembre 2021 solliciter 15.000.000 USD auprès du gouvernement pour l’achat des bateaux de pêche et autres moyens logistiques nécessaire pour une pêche industrielle.

“ J’ai l’honneur de vous approcher pour solliciter une provision de 15.000.000 USD ( Dollars Américains Quinze millions) en vue d’acquérir deux (2) chalutiers pour la pêche à la côte maritime et 4 petits bateaux de pêche pour les eaux intérieures principalement pour les lacs Tanganyika et Albert (2) et le Système du fleuve Congo (2)” pouvait-on lire dans la lettre Ministre congolais de pêche Adrien Bokele au Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde voici près de deux ans.

Le passage à l’action pour concrétiser ce programme tarde à venir faute de la disponibilisation de moyen par le gouvernement.
En marge de la commémoration de la journée mondiale du poisson, la RDC prévoit d’accorder une attention particulière aux provinces à haute potentialité halieutique où il est prévu l’organisation des ateliers et la dotation des professionnels de pêche et aquaculture en intrants de production halieutique.

À travers des ateliers, les professionnels de pêche et d’aquaculture seront outillés et sensibilisés sur les techniques de production, le développement organisationnel des producteurs, la politique de crédit-épargne, la transformation et la conservation des produits halieutiques, ainsi que la lutte contre la pêche non réglementaire.

A Kinshasa, la fête sera marquée par l’inauguration du Débarcadère Intégré. Cette infrastructure intègre les bureaux administratifs, une machine à glace, une chambre froide, les ponts de séchage, une esplanade, un quai d’accostage des embarcations de pêche, un pavillon pour le négoce des poissons, des parkings, un espace de détente et des installations sanitaires.

D’autres manifestations festives sont prévues dans le cadre de cette commémoration à travers le pays.

Les plus lus

Sur le même thème