RDC : Les Téké et le Yaka signe pour une cohabitation pacifique

Les représentants des communautés Téké ( Province de Maï-Ndombe) et Yaka ( Province de Kwango) ont signé samedi à la cité de l’Union africaine en présence du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi, un acte d’engagement global et inclusif pour la paix et la stabilité dans les provinces de Maï-Ndombe, Kwilu, Kwango, Kinshasa et Kongo-Central. Ceci […]
Les Chefs coutumiers Téké et Yaka signe l’accord de paix devant le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi à la cité de l’union africaine à Kinshasa, le 06 avril 2024.Ph/ PRÉSIDENCE RDC

Les représentants des communautés Téké ( Province de Maï-Ndombe) et Yaka ( Province de Kwango) ont signé samedi à la cité de l’Union africaine en présence du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi, un acte d’engagement global et inclusif pour la paix et la stabilité dans les provinces de Maï-Ndombe, Kwilu, Kwango, Kinshasa et Kongo-Central.

Ceci est un aboutissent des consultations qu’avait organisées le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur Peter Kazadi Kankonde pendant trois jours, pour mettre fin à ce conflit de droits fonciers qui avait instauré un climat de terreur dans la partie Ouest de la RDC, précisément dans le territoire de Kwamouth, depuis 2022.

Les deux parties ont donc pris l’engagement formel de cesser avec les hostilités et de rechercher une solution pacifique à la crise. Elles ont promis de privilegier le dialogue, la médiation et l’arbitrage selon les coutumes locales comme moyen de prévention et de résolution des conflits. En vue d’une paix durable, les représentants des Téké et des Yaka ont levé l’option de veiller à la cohésion, à la solidarité et à la justice sociale dans leurs entités respectives.

Dans son allocution à cette cérémonie, le Chef de l’État Félix Tshisekedi a remercié tous les chefs coutumiers à qui il a promis sécurité et protection. Il s’est engagé à descendre lui-même sur le terrain et à décerner des médailles de mérites à ces représentants des pouvoirs coutumiers pour leur implication dans le rétablissement de la paix dans la partie Ouest du pays.

Le vice-Premier ministre Peter Kazadi a pour sa part fait savoir qu’il a remis au Chef de l’État le rapport de la mission, celle « de mettre fin au désordre qui régnait dans les zones en conflit », que ce dernier lui avait confiée.Il a souligné en sus que cet acte d’engagement est élaboré grâce aux cahiers de charges remis par les deux communautés autrefois en conflit.

Les plus lus

Sur le même thème