RDC : Isidore Kwandja espère grand pour l’avenir de sport dans le pays

Le directeur National de 9 èmes jeux de la francophonie Isidore Kwandja a déclaré vendredi 04 août devant la presse que ces jeux de la francophonie ont eu lieu à Kinshasa avaient une portée diplomatique pour le Chef de l’État Félix Tshisekedi. Isidore Kwandja a par ailleurs estimé que l’organisation de IXÈMES jeux de la […]
Isidore Kwandja, Directeur Nationale de IXÈMES jeux de la francophonie.© Droits tiers.

Le directeur National de 9 èmes jeux de la francophonie Isidore Kwandja a déclaré vendredi 04 août devant la presse que ces jeux de la francophonie ont eu lieu à Kinshasa avaient une portée diplomatique pour le Chef de l’État Félix Tshisekedi.

Isidore Kwandja a par ailleurs estimé que l’organisation de IXÈMES jeux de la francophonie à Kinshasa pourrait servir la RDC à organiser d’autres grandes compétitions sportives comme la coupe d’Afrique des nations grâce aux infrastructures sportives qui ont été construites pour la circonstance « Quand on remonte à la genèse, on comprend pourquoi le président de la République a accepté d’organiser ces jeux. Il a basé son programme dans la diplomatie, dès son arrivée au pouvoir. Il pensait qu’on pouvait résoudre les problèmes de la Rdc par la diplomatie. C’est ainsi qu’à peine arrivée au pouvoir, qu’on a relancé le processus et la Rdc a accepté alors qu’on n’avait même pas encore formé le Gouvernement », a-t-il raconté.

«Donc on avait 9 disciplines à organiser. C’était pour lui une opportunité pour que cela soit comme une priorité et qu’on investisse dans les infrastructures, mais aussi parce que c’est la diplomatie sportive, les jeux sont une vitrine pour la Rdc. C’est une opportunité pour notre pays de parler de lui à l’international.», a ajouté Isidore Kwandja.

«C’est une opportunité pour que demain nous puissions organiser d’autres évènements. Si demain nous candidatons pour organiser la CAN, les regards que les autres auront de nous seront différents que si on n’avait pas organisé les jeux de la francophonie. Ces investissements que nous avons faits vont nous ouvrir les portes à d’autres évènements.», a-t-il renchérit.

Les plus lus

Sur le même thème