RDC : Guylain Nyembo dénonce l’affairisme parlementaire contre le progrès du pays

Le Directeur du cabinet du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi ne voit pas d’un bon œil le travail du parlement congolais pour le développement du pays.Guylain Nyembo Mbwizia a exprimé son indignation il y a quelques mois auprès d’un groupe de jeunes d’une église dans une rencontre privée à Kinshasa. À l’en croire le Chef […]

Le Directeur du cabinet du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi ne voit pas d’un bon œil le travail du parlement congolais pour le développement du pays.
Guylain Nyembo Mbwizia a exprimé son indignation il y a quelques mois auprès d’un groupe de jeunes d’une église dans une rencontre privée à Kinshasa.

À l’en croire le Chef du cabinet du Président de République,  l’affairisme parlementaire de députés «fanfarons» n’a pas permis à Félix Tshisekedi d’avoir des ministres capables d’appliquer son programme de développement du pays.
Ainsi appelle t-il les jeunes à élire de bons députés patriotes lors des élections à venir.

« Il y a un plan directeur.Notre plan PNSD.Mais les gens ne savent pas le suivre.Quand quelqu’un devient Ministre, il prend les dossiers et ça reste dans son cabinet.Il fait ce qu’il veut.Rien à voir avec le programme.Pour accompagner le Chef de l’Etat, il faut mettre à l’écart tous ces députés fanfarons.Il faut les mettre de côte.Parce que c’est eux qui nous pourrissent la tête.», déclare Guylain Nyembo.

«Le problème de ce pays c’est le parlement»

Guylain Nyembo estime que le parlement congolais y est pour beaucoup dans le blocage de la marche du pays; car composé de députés non patriotiques et corrompus

«Il faut comprendre que le problème de ce pays c’est le parlement.Parce que c’est le parlement qui nous donne les ministres.C’est le poids politique qui nous donne le mandataires.C’est le poids politique qui remplit les gens dans des administrations.
Vous entendez des nominations ça et là, ce sont des députés.
Il faut une génération qui se lève et qui dit non à cet esprit de corruption.
Ces gens là ne nous aident pas.»,
éclaire le Directeur du cabinet du Chef de l’État.

Le monnayage de vote de lois par les députés

Guylain Nyembo s’indigne également du monnayage par les députés des lois de réformes nécessaires, le mercantilisme qui explique t-il bloque même le développement économique du pays

«Il y a beaucoup de lois qui doivent être mises en avant pour des réformes.Mais les gens passent le temps dans le parlement et exigent, si vous voulez passez une loi il faut donner 1000$.Ils sont contents.
Mais ils sont cinq cents.Si vous multipliez 1000$ par 500 vous avez 500.000$.Ça fait combien de projets !?
C’est plus d’une usine.Ça veut dire que pour une loi votée, il y a une usine à côté.
C’est pourquoi il faut être révolté.»,
déplore l’économiste Guylain Nyembo.
Et de conclure
« Tant qu’on aura pas des vrais députés dans ce pays, vous tournerez comme vous voulez en rond, mais vous n’avancerez même pas d’un pas.Parce que toutes les réformes passent par le parlement».

Le cris de l’homme le plus proche du Chef de l’État devrait réveiller la conscience collective de citoyens Congolais en cette année électorale marquée à ce jour par le dernier virage de la marche parlementaire.

Les plus lus

Sur le même thème