Meurtre de Chérubin Okende : Ensemble pour la République indigné quant à l’enquête au parquet près la cour de cassation

Le parti politique Ensemble pour la République de Moïse Katumbi désapprouve l'enquête du parquet près la cour de cassation sur l'assassinat de son Porte-parole Chérubin Okende. Il l'a fait savoir dans une conférence de presse jeudi 20 juillet à Kinshasa.
( Archive) Dieudonné Bolengetenge, Secrétaire Général de Ensemble pour la République dans une conférence de presse.© Droits tiers

Dans une conférence de presse tenue jeudi 20 juillet à Kinshasa, le parti politique Ensemble pour la République a désapprouvé la démarche du procureur général près la Cour de Cassation dans l’enquête sur l’assassinat de Cherubin Okende.

Faisant part de l’indignation de son parti, le Secrétaire Général de Ensemble pour la République, s’est étonné que le procureur général près la Cour de cassation ait annoncé les résultats d’enquête avant la mise en place de la commission d’enquête international, comme exigé par Moise Katumbi.

Dieudonné Bolengetenge a fustigé la récente sortie médiatique du procureur général près la Cour de cassation «au mépris des enquêtes en cours.»

« Pendant que tout le monde attend la mise en place de cette commission d’enquête, le procureur général près la Cour de cassation, nous surprend par une nouvelle conférence de presse, mercredi 19 juillet. Il dévoile les résultats des travaux d’enquêtes sur l’assassinant de Chérubin Okende. A ce stade, l’attention des enquêteurs se focalise sur le garde du corps du défunt, dont les déclarations ne seraient pas constantes sans qu’ils n’en dévoilent la nature », déplore Dieudonné Bolengetenge.

Il se dit indigné par l’attitude et communication du procureur général :

« Le procureur général Firmin Mvonde affirme également que, sur la base de son enquête, que, c’est une balle de l’arme retrouvée dans la jeep à côté du corps, qui aurait tué Cherubin Okende. Nous exprimons notre indignation, à l’attitude et communication du procureur général », s’inquiète t-il.

Dieudonné Bolengetenge a rappelé le souhait de son parti et son président Moïse Katumbi pour une enquête internationale indépendante à laquelle devront être associés notamment des experts des de « grandes» nations du monde.

«Nous avons exprimé les vœux d’une enquête indépendante et impartiale, avec le concours de la MONUSCO et de certaines grandes nations du monde dont, les Etats Unis, le Royaume unis, la France et le Canada. Notre président national, arrivée à Kinshasa pour le deuil, a entrepris des contacts à cet effet », a poursuivi Bolengetenge.

Le secrétaire général de Ensemble pour la République a par ailleurs rejeté les allégations selon lesquelles, Chérubin Okende n’entretenait plus avant sa mort de bonnes relations avec Moise Katumbi.

Depuis son arrivé à Kinshasa dimanche 16 juillet, le Président de Ensemble pour la République, Moïse Katumbi a multiplié des rencontres avec des chancelleries européennes à Kinshasa ainsi qu’avec la Monusco, l’ambassade des États-Unis d’Amérique et tant d’autres entités internationales solliciter leur implication dans l’enquête sur l’assassinat de Chérubin Okende ex Porte-parole de son parti.

Les plus lus

Sur le même thème