Kinshasa : La RDC et l’Angola arrêtent quinze mesures pour renforcer leurs liens commerciaux

La RDC et l'Angola ont au terme de deux jours de la première édition du forum économique RDC-ANGOLA à Kinshasa, convenu mardi 01 août, quinze mesures pour renforcer leurs échanges commerciaux en vue de bâtir une croissance partagée entre les deux pays.
Vital Kamerhe, Ministre congolais de l’économie nationale, à la première édition du forum économique RDC-ANGOLA à Kinshasa, le 01 août 2023.© Ministère congolais de l’économie nationale.

La première édition du forum économique RDC-Angola autour du thème « Partenariat économique pour une croissance partagée.», a pris fin mardi 01 août à Kinshasa.
La rencontre à laquelle ont pris part les entrepreneurs et décideurs de deux pays avait pour but de renforcer les liens commerciaux et économiques en encourageant des partenariats et des investissements mutuellement bénéfiques pour l’Angola et la RDC.
À la clôture de ces assises de deux jours mardi, l’application de l’accord commercial entre la République démocratique du Congo (RDC) et l’Angola signé le 29 octobre 2021, sur la libre circulation des personnes, des biens, des services et des capitaux, a été recommandée parmi les mesures retenues.
A cela s’ajoute , selon le texte du communiqué final, « la lutte contre la fraude à l’importation et à l’exportation au niveau des frontières commune et l’élimination de la contrebande des entrées clandestines, l’amélioration de la compétitivité et la protection de l’industrie locale, la coopération dans l’échange d’informations et de lutte contre la circulation illicite des personnes et des biens, l’identification, l’amplification et la diversification des domaines de coopération par le transfert technologique ».
Les participants ont, en outre, recommandé la promotion des opportunités d’affaires par la simplification des démarches administratives, le développement des infrastructures frontalières dont le port de Lobito et les différentes voies d’accès dans les deux pays, ainsi que la mise en application du transport routier.
Le vice-Premier en charge de l’Economie nationale de la République démocratique du Congo, avait dans son allocution de clôture du Forum, rassuré sur l’engagement de deux gouvernements à prendre en compte chacune de quinze recommandations formulées par les participants.
D’après Vital Kamerhe, les enseignements et les expériences partagés au cours de ces assises devront servir de référence dans « la définition de nos politiques économiques, dans l’objectif commun d’assurer une prospérité durable et réellement partagé au profit de nos deux peuples et de l’Afrique toute entière ».
Le Ministre congolais de l’économie a appelé les entrepreneurs à s’organiser pour améliorer le secteur privé et le climat des affaires car, a-t-il soutenu, leurs actions constituent un moteur de développement.
Pour sa part, le ministre angolais de l’Economie et de la planification, Mario Augusto João, a remercié les gouvernements congolais et angolais pour l’organisation de ces assises.
« Les objectifs de ces assises ont été atteints et ceci est le début d’une longue journée économique, l’objectif est atteint car le souci des deux chefs d’Etat est atteint et nous avons créé des liens pour la continuité du développement et nous avons montré les potentiels de nos deux économies, et nous saluons l’engagement de la RDC qui nous a rappelé de rattrapé le retard », a martelé Mario Augusto João.
Le Ministre angolais de l’économie et planification a par surcroît annoncé la tenue de la 2ème édition de ce forum avant la fin de cette année en Angola.

Les plus lus

Sur le même thème