Kinshasa : Franck Diongo remis en liberté provisoire

L'opposant Franck Diongo a bénéficié d'une liberté provisoire samedi 15 juillet après 26 jours passés en détention provisoire par la justice militaire à Kinshasa.
(Archive) Franck Diongo.© Droits tiers

L’opposant Franck Diongo a bénéficié samedi 15 juillet de la liberté provisoire, a annoncé son parti politique, le Mouvement lumumbiste progressiste (MLP). Il a quitté la prison militaire de Ndolo pour sa résidence.

Son parti renseigne que l’auditorat militaire a estimé que sa fuite n’est pas à craindre.
Les invitations lui seront lancées pour la suite de l’instruction pré-juridictionnelle de son dossier.

Franck Diongo est poursuivi pour son implication dans une bagarre au quartier Gramalique de Kinshasa entre les groupes dits  »Forces du progrès et Mongo ».
Il est également accusé de port illégal d’arme. Accusations que ses avocats ont toujours rejetées parlant d’un dossier vide.

Interpellé depuis le 20 juin par les Renseignements militaires à Kinshasa avant d’être mis à la disposition de la justice militaire, Franck Diongo a passé 26 jours en détention provisoire dont six à Ndolo et 20 dans le cachot des renseignements militaires.

L’opposant a été transféré le 8 juillet, du cachot de l’état-major des Renseignements militaires (Ex DEMIAP) à la prison militaire de Ndolo.

Ce transfèrement était intervenu après une brève audition à l’auditorat général des FARDC.

Les plus lus

Sur le même thème