Kinshasa : C’est parti pour les IX èmes Jeux de la Francophonie

Les IXèmes jeux de la francophonie ont été lancé officiellement vendredi 28 juillet 2023 par le Chef de l'État Congolais Félix Tshisekedi au stade des martyrs à Kinshasa. Plus de 2500 athlètes et artistes vont compétir dans plusieurs disciplines sportives et culturelles jusqu'au 06 août 2023.
Séance d’entraînement des équipes de basket-ball en juillet à Kinshasa, en prélude des IX èmes jeux de la francophonie.© Droits tiers

Le coup d’envoi des IXÈMES jeux de la francophonie a été donné vendredi 28 juillet par le Président de la République Felix Tshisekedi dans un stade des martyrs plein à craquer à Kinshasa.

Près de 2 509 jeunes vont compétir dans huit compétitions sportives et onze concours culturels.

Dans son discours d’ouverture de ces jeux, le chef de l’État Congolais Félix Tshisekedi a salué la solidarité des francophones avec les Congolais, victimes d’une agression injuste dans l’Est de la RDC. Il a aussi salué la même solidarité face au pillage massif des richesses naturelles par « des groupes armés et terroristes de tout bord, avec l’appui de certains pays voisins ». 

Selon le Président Félix Tshisekedi, il ouvre les IXes Jeux de la Francophonie pour célébrer cette communauté qui réunit les peuples grâce à la langue française. Mais aussi, ajoute-t-il, pour célébrer l’amitié, la solidarité et la complémentarité entre les peuples dans la diversité culturelle.  

« Pour nous Congolais, ces Ixes Jeux de la Francophonie sont pleins de symbole fort : d’abord ces jeux représentent, pour les Congolais, le symbole de la réalité, de la vitalité, de la famille francophone universelle. Symbole fort ensuite de notre vouloir vivre collectif et notre détermination partagée de le léguer aux générations futures », a indiqué Félix-Antoine Tshisekedi. 

Il fait remarquer qu’il n’y a pas meilleure assurance-vie pour la Francophonie que l’implication de la jeunesse que les dirigeants ont le devoir de préparer à la reprise et à l’entretien du flambeau allumé. 

« Non seulement dans l’usage de la langue française, mais aussi par les interactions multiples, notamment par les activités culturelles et sportives, vecteurs de l’amitié entre les peuples ainsi que les valeurs cardinales de la Francophonie dont la démocratie, les droits de l’homme et les libertés fondamentales, l’égalité entre hommes et femmes, la diversité culturelle de la solidarité », a poursuivi le Président Congolais. 

Les plus lus

Sur le même thème