Goma: les victimes de la fusillade du 30 août dernier seront inhumés ce lundi

Le gouvernorat de la province du Nord-Kivu annonce l’inhumation des victimes de la fusillade meurtrière du 30 août à Goma, lundi 18 septembre dans un cimetière de la ville. « Il est porté à la connaissance de la population de la ville de Goma et des milieux environnants, que la mise en terre des victimes […]

Le gouvernorat de la province du Nord-Kivu annonce l’inhumation des victimes de la fusillade meurtrière du 30 août à Goma, lundi 18 septembre dans un cimetière de la ville.

« Il est porté à la connaissance de la population de la ville de Goma et des milieux environnants, que la mise en terre des victimes de l’incident survenu le 30 août dernier va intervenir ce lundi 18 septembre 2023 au cimetière Makao », indique le communiqué signé par le porte-parole militaire du gouvernorat du Nord-Kivu, le lieutenant-colonel Guillaume Ndjike Kaiko le 17 septembre.

L’intervention de l’armée, le 30 août dernier à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, lors du rassemblement des adeptes d’un groupe mystico-religieux appelé « Wazalendo », qui exigeaient notamment le départ de la Mission de l’ONU au Congo (MONUSCO) et des ONG internationales a fait 56 morts, selon le bilan officiel.

Six militaires, dont deux officiers supérieurs impliqués dans cette tuerie, ont été déférés devant la Cour militaire du Nord-Kivu. Un procès est en cours à Goma depuis début septembre, pour établir les responsabilités et sanctionner les coupables de cet acte.

Les plus lus

Sur le même thème