Félix Tshisekedi est à Luanda au sommet sur la crise sécuritaire dans l’Est de la RDC

Le Chef de l’État Félix Tshisekedi est arrivé ce mardi 27 juin dans la capitale angolaise Luanda pour participer au sommet quadripartite CEEAC, SADC, CIRGL et EAC sur la situation sécuritaire dans la partie orientale de la République Démocratique du Congo. Outre le Chef de l’Etat congolais, président en exercice de la SADC, plusieurs de […]
De gauche à droite, le Président de la RDC Félix Tshisekedi et celui de l’Angola Joao Laurenco ce mardi 27 juin à Luanda pour le sommet sur la situation sécuritaire à l’Est de la RDC.Photo Présidence RDC

Le Chef de l’État Félix Tshisekedi est arrivé ce mardi 27 juin dans la capitale angolaise Luanda pour participer au sommet quadripartite CEEAC, SADC, CIRGL et EAC sur la situation sécuritaire dans la partie orientale de la République Démocratique du Congo.

Outre le Chef de l’Etat congolais, président en exercice de la SADC, plusieurs de ses collègues africains sont attendus à ce sommet, notamment Ali Bongo Ondimba, président du Gabon et président en exercice de la  CEEAC et Joao Laurenco de l’Angola.

Les Chefs d’Etat de CEEAC, SADC, CIRGL et EAC mardi 27 juin à Luanda pour le sommet sur la situation sécuritaire à l’Est de la RDC.Photo Présidence RDC

Ce sommet intervient après les travaux préparatoires des experts et ministres des pays membres de ces organisations régionales et sous-régionales sur le schéma à adopter pour le retour de la paix dans l’est de la RDC.

 Lundi 26 juin, lors de la réunion ministérielle du sommet de la Quadripartite à Luanda, la République Démocratique du Congo a exigé de conserver la coordination des opérations et tactiques des forces régionales qui devront intervenir dans la partie Est de la RDC en laissant le volet diplomatique et politique à l’Union africaine. 

 Cette position de la RDC a été donnée par le vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères Christophe Lutundula, celui de la Défense Jean-Pierre Bemba et le ministre d’Etat en charge de l’Intégration régionale Mbusa Nyamuisi. 

Le communiqué final précisera si cette position de la RDC a été prise en compte. 

 Les chefs d’état présents au sommet auront aussi un moment de discussion avant l’adoption du communiqué final qui devra présenter le chronogramme des étapes à suivre pour le retour de la paix en RDC.

Ce sommet sous l’égide de l’union Africaine avec l’accompagnement des Nations unies a pour but de coordonner et harmoniser toutes les réponses régionales pour des résultats concrets sur le terrain. 

C’est le cinquième sommet des Chefs d’État africains consacré à la crise sécuritaire dans l’Est de la RDC depuis 2021.

Les plus lus

Sur le même thème