Demi-finale de la CAN RDC- Côté d’ Ivoire: le journaliste Charles Mbuya ( Canal +) explique le pourquoi de la non diffusion de supporteurs Congolais détenteurs de messages contre l’insécurité à l’Est de la RDC

Dans un poste sur son compte x vendredi 09 janvier, le journaliste Congolais de Canal+, Charles Mbuya a éclairé l’opinion congolaise sur la raison de la non diffusion des images de supporteurs Congolais sur les antennes de sa chaîne de télévision lors du match de demi-finale de la CAN mercredi 07 janvier entre la Côte […]
Charles Mbuya

Dans un poste sur son compte x vendredi 09 janvier, le journaliste Congolais de Canal+, Charles Mbuya a éclairé l’opinion congolaise sur la raison de la non diffusion des images de supporteurs Congolais sur les antennes de sa chaîne de télévision lors du match de demi-finale de la CAN mercredi 07 janvier entre la Côte d’Ivoire et la République Démocratique du Congo.

Les Congolais avaient des banderoles et d’autres visuels sur lesquels étaient inscrits différents messages adressés à la communauté internationale en indignation contre l’insécurité périlleuse qui perdure dans la partie orientale de la RDC.

«J’ai beaucoup échangé et répondu aujourd’hui
parce que j’avais un peu de temps libre pour
juste permettre aux gens de comprendre
comment ça se passe dans le domaine de la
captation et la production des grandes
compétitions mais hélas certains s’enferment
dans leurs convictions ( qui malheureusement ne
sont pas étayées)», s’indigne Charles Mbuya.

«Les faits sont sacrés», rappelle le commentaire sportif avant de préciser :

«les images de la CAN sont produites par une
société mandatée par la CAF et qui distribue aux
diffuseurs ( on a tous le même signal même les
télévisions nationales)», explique t-il.

Répondant à certains Congolais qui réfutent l’argument selon lequel la FIFA n’admettrait pas la propagande des messages politiques lors des ses compétitions est-il que ce genre des messages sont systématiquement diffusés dans de compétitions européennes contre la guerre en Ukraine par exemple, Charles Mbuya explique :

«Je ne connais pas les raisons pour lesquelles
le réalisateur ne s’est pas attardé sur les
supporters Congolais mais j’ai ma petite idée que
je vous ai exposé: c’est sûrement parce que les
différents messages sur les banderoles n’ont pas
été validé au préalable par l’organisateur

Pourquoi on voit sur d’autres matches
européens les messages en soutien à l’Ukraine?
C’est parce que les organisateurs de ces
compétitions ont autorisé ça.», estime t-il.

  1. Le journaliste précise le rôle de Canal+ ansi que d’autres chaînes de télévision qui ne sont que des diffuseurs des images produites par une entreprise de production agrée par la Confédération Africaine de Football.

«Donc vous savez à qui vous adresser: aux
organisateurs et non aux diffuseurs ( qui ne sont
pas propriétaires des compétitions).
Et il ne faut pas croire que les autres vont
s’émouvoir instinctivement de ce qui se passe
RDC: on est dans les relations internationales et
est dans un rapport des forces permanent
entre Etats: A ceux qui sont mandatés par l’Etat
Congolais de faire en sorte que cette question
soit tout en haut de l’agenda international, c’est
leur travail», conclut Charles Mbuya.

La question a chauffé les esprits de plusieurs Congolais ayant visualisé cette rencontre perdue par la République Démocratique du Congo sur le score d’un but à zéro.
Certains ont même décidé epidermiquement de mettre fin à la consommation de la chaîne Canal+ dans leur maisons.

Les plus lus

Sur le même thème