Assemblée Générale de l’ONU : Félix Tshisekedi attendu ce soir sur les enjeux pressants du pays

Le Chef de l’État Félix Tshisekedi tiendra son grand oral dans la soirée de ce mercredi 20 septembre à la tribune de la 78ème  session de l’Assemblée générale des Nations Unies à New-York. Le Président de la République pourra sans aucun doute sonné pour la nième fois l’alarme devant les dirigeants du monde comme en […]

Le Chef de l’État Félix Tshisekedi tiendra son grand oral dans la soirée de ce mercredi 20 septembre à la tribune de la 78ème  session de l’Assemblée générale des Nations Unies à New-York.

Le Président de la République pourra sans aucun doute sonné pour la nième fois l’alarme devant les dirigeants du monde comme en 2022, sur l’agression de la RDC par le Rwanda derrière le masque de la rébellion du M23.

Le discours du Président Congolais arrive une fois de plus dans le contexte  d’un silence coupable et complotiste de la communauté internationale qui banalise des millions de morts et un dégât matériel incommensurable qu’endure le peuple meurtri de l’Est de la RDC suite à ces atrocités.
Le Président Américain Joe Biden n’a pas fait mention de l’agression de la République Démocratique du Congo par le Rwanda lors de son discours à la tribune de Nations-Unies mardi 19 septembre.

Félix Tshisekedi assurera également de la détermination de Kinshasa à organiser les élections dignes à la fin de cette année pour marquer la fin heureuse de son premier quinquennat à la tête du pays.
Le Chef de l’État Congolais évoquera en outre la question du départ de la MONUSCO de la République Démocratique du Congo dont le processus est en cours et en voie d’être accéléré.

Le contexte étant le même qu’en 2022, le Président Tshisekedi attirera de toute évidence l’attention de l’Assemblée générale des nations unies sur les défis majeurs communs auxquels l’humanité fait face actuellement, au nombre desquels, la sécurité et la paix ; la maîtrise des changements climatiques ; l’état défaillant de l’économie mondiale marquée par les inégalités profondes ainsi que la lutte contre la pauvreté et la promotion du bien-être pour tous.

Dans la veille le chef de l’Etat Félix Tshisekedi a appelé le monde entier à fournir l’effort pour maintenir la température de la planète en dessous de 1,5 degré Celsius.
C’était lors des travaux sur le crédit carbone, organisés à New-York mardi 19 septembre par la RDC et le PNUD dans le cadre de la 78 ème session de l’Assemblée générale de l’ONU.

« Les perturbations climatiques constituent, de nos jours, une pandémie écologique aux conséquences désastreuses », a déclaré le Président de la République Félix Tshisekedi.

Les plus lus

Sur le même thème